Fanfiction Diablo III

Retour à la liste des Fanfiction

La Fiancée Déchue

Par Sofyess3

La Fiancée Déchue

C'était un bel après-midi d'automne dans une petite chaumière isolée de Sanctuary.Margaret, fiancée dévouée, était assise sur le vieux rocking-chair chair de la terrasse, en train de repriser le carquois de son homme. Un sourire vague sur les lèvres, elle repensait aux dernières aventures de son cher et tendre. Celui-ci était revenu au foyer, une mâchoire de petit démon encore accrochée à la besace qu'il utilisait pour ranger ses flèches. Margaret l'avait embrassé, et ne s'était pas offusquée de devoir une énième fois, recoudre son vieil étuis usé. Elle n'aspirait qu'à prendre soin de son grand amour.

A l'odeur des champs environnants, se mêlait un doux parfum de chocolat. Margaret, en posant sur la petite table attenante le carquois presque recousu, eut une sensation étrange. Elle regarda les plaines environnantes. Rien. Le petit bois se trouvant à quelques mètres de la maison lui parut cependant hostile, sans qu'elle puisse comprendre pourquoi. Elle se leva de son siège, ne quittant pas les arbres des yeux. Un vent glacial, semblant lui parvenir de cette forêt, la fit frissonner. Prestement, elle rentra dans le foyer.

Après avoir refermé la porte derrière elle, la jeune femme se rasséréna. Son mari devrait rentrer d'ici quelques instants, et rien ne pouvait lui laisser penser que sa panique soudaine fut légitime. Ce que Margaret ignorait, c'est que pendant que ses beaux yeux bleus étaient accaparés par le sombre bois attenant, un petit être cruel et démoniaque s'était subrepticement glissé dans la demeure...

Margaret avait retrouvé son sourire. Elle sentit l'odeur des cookies chauds (le plat préféré de John, son fiancé) émaner du fourneau. Elle prit un vieux torchon et se baissa pour sortir le plat brûlant. Elle posa les délicieux biscuits sur la vieille table en chêne, et regarda par la fenêtre, guettant l'arrivée de son très cher. Le ciel était devenu menaçant, et de gros nuages noirs avaient plongé la maison dans une semi-obscurité.

Un petit bruit dans son dos l'interpella. Elle se retourna brusquement, et son coeur se remit à battre la chamade, comme quelques minutes auparavant. La froide terreur qu'elle avait réussi à évacuer revint à elle, décuplée. Elle observa l'assiette de gâteaux : il lui sembla qu'il en manquait un. De petites miettes, comme semées, lui indiquaient la direction dans laquelle l'intrus chapardeur s'était dissimulé. Pendant un instant, elle espéra qu'il s'agissait d'une blague de son cher John. Suivant ces indices, elle monta les escaliers.

L'air était maintenant empli d'une odeur de décomposition (qui n'avait rien de l'odeur habituelle de son fiancé...). Chaque fois qu'elle gravissait une nouvelle marche, la senteur âcre s'accentuait. Elle espérait plus que jamais entendre le gond de la porte grincer et son époux rentrer. Son coeur tambourinait à toute allure.

En passant le seuil de la pièce qui renfermait leur lit, elle vit un démon, aussi repoussant par l'odeur que par les traits : poilu, gluant, malsain, les yeux exorbités et complètement difformes. Bien que courageuse, la femme eut la raison de comprendre qu'il valait mieux fuir que de tenter de tenir tête à ce petit monstre, sans autres armes à sa portée que quelques cookies et un carquois vide.

Elle dévala l'escalier aussi vite que ses jambes tremblantes le lui permettaient, se jeta sur la porte pour l'ouvrir, et se précipita dehors. Elle y vit un grand homme, de dos, portant une capuche et des haillons, mais semblant être un guerrier. Sans plus réfléchir, elle s'accrocha à cet être, percevant en sa silhouette un sauveur potentiel. Quand il se retourna, son visage dépourvu de chair lui souriait sadiquement. Margaret trébucha et se retrouva par terre, entourée de l'homme décharné et du monstre, apercevant au loin une dizaine de petits diablotins bondissant dans leur direction. La fin était venue.

Elle plongea son visage au creux de ses paumes, et resta un instant comme immobilisée. Les rires et couinements grinçants de ses hôtes lui heurtaient les tympans, et augmentaient en intensité, au point qu'elle ressentit rapidement le besoin vital de recouvrir ses oreilles de ses mains, maintenant ses yeux fermés. Rien n'y faisait, les bruits s'amplifiaient de seconde en seconde ! Elle eut l'impression que son crâne explosa, ressentant une douleur inhumaine. L'instant d'après, ces mêmes bruits lui semblèrent soudain familiers, compréhensibles. L'odeur de mort lui parut être la seule qu'elle avait jamais connu. Et elle ressentit une forte envie de tuer, de massacrer, de faire souffrir.

Son sourire se transforma, ses yeux furent illuminés d'une lueur folle et maladive. Et sa peau devint poilue et gluante. Et c'est avec un nouveau plaisir nuisible qu'elle suivit ceux qui étaient devenus les Siens.
Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette histoire !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
RECHERCHE
ÉVÉNEMENTS

Faille probatoire du Féticheur

Voir le build Voir la carte
SOCIAL JUDGEHYPE
Discord
BOUTIQUE
1 2 3
Diablo: Genèse et rédemption d'un titan
Toute l'histoire de la saga. PRéface de David Glenn. Postface de JudgeHype.
MSI RTX 2070S Gaming X Trio
Performante, silencieuse, elle a tout pour elle !
AMD Ryzen 5 3600
Tarif abordable, perfs excellentes pour les joueurs !
APPLICATIONS MOBILES
Application Android  Application iOS
SOUTENIR JUDGEHYPE
Logo Voici les moyens de soutenir JudgeHype :  Abonnez-vous au réseau JudgeHype  Désactivez adblock pour le réseau  Achetez via ce lien sur Materiel.net  Achetez via ce lien sur Amazon.fr  Achetez via ce lien sur Gamesplanet Nous vous remercions pour votre soutien sans qui le réseau JudgeHype ne pourrait continuer son travail !
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Diablo III : 70.574.787 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.