PORTAIL   |  VIDÉOS   |  FORUM   |  Logo JudgeHype TRACKER BOUTIQUE JUDGEHYPE TV TV offline offline
609 visiteurs en ligne  |   S'identifier  |   Créer un compte  |   Contact 
Diablo III Diablo II Diablo | World of Warcraft HearthStone Warcraft III Film Warcraft | Heroes of the Storm StarCraft II SCGhost
Titre

Lore : Librarius Ex Horadrim - Livre 2

Librarius Ex Horadrim - Deuxième Tome : Le Retour de la Terreur (Diablo)

Les Terres de Khanduras

Des années après que soit mort le dernier des Horadrims, une grande et prospère société se développa dans les Pays de l’Ouest. Avec le temps, de nombreux colons de l’Est s’installèrent autour de Khanduras, et peu à peu, de nouveaux royaumes se développèrent. Quelques uns eurent des démêlés avec le Khanduras au sujet de titres de propriété ou de routes de commerce. Ces broutilles ne dérangèrent que peu la paix qui s’établissait à l’Ouest, et le grand royaume nordique de Westmarch s’avéra un puissant allié du Khanduras principalement grâce aux échanges commerciaux.

En même temps, une nouvelle religion de la Lumière, connue sous le nom Zakarum commença à se répandre dans le royaume de Westmarch et dans les provinces avoisinantes. La religion du Zakarum, fondée en Extrême-Orient, implore ses fidèles d’entrer dans la Lumière et d’abandonner l’Ombre qui se cache dans leurs âmes. Le peuple de Westmarch adopta rapidement cette religion, et fit sienne la mission de la développer. Le Westmarch se tourna vers ses voisins, espérant qu’ils embrasseraient ce “Nouveau Commencement” comme eux l’avaient fait. Les relations se tendirent alors entre le Westmarch et le Khanduras, lorsque les prêtres de Zakarum commencèrent à prêcher leur dogme étranger, qu’ils soient les bienvenus ou non.

C’est alors qu’un seigneur nordique du nom de Leoric arriva au Khanduras, et qu’au nom de Zakarum, il se déclara Roi. Leoric était un homme profondément pieux, et il avait amené avec lui son Ordre de la lumière, composé de nombreux chevaliers et prêtres. Leoric et son conseiller, l’Archévêque Lazarus, arrivèrent à Tristam. Leoric s’appropria l’ancien monastère en ruines et en fit le siège de son pouvoir après l’avoir rénové. Bien que les gens du Khanduras eurent du mal à accepter la soudaine arrivée d’un Roi dans leur vie, Leoric les servit avec justice et loyauté. Au fil du temps, les gens apprirent à respecter le bon Roi Leoric, car ils sentaient qu’il ne cherchait qu’à les guider et à les protéger de l’Ombre.


L'Eveil

Peut après que Leoric arriva à Khanduras, une puissance longtemps assoupie se réveilla sous les catacombes du monastère. Sentant sa libération proche, Diablo s’infiltra dans les cauchemars de Lazarus et l’attira dans les souterrains du labyrinthe. Dans sa terreur, Leoric s’enfonça dans le labyrinthe jusqu’à ce qu’il se trouve devant la chambre de la Pierre d’ïme. Incapable de se contrôler, il prit la Pierre et murmura des mots oubliés depuis longtemps. Lazarus, ayant perdu toute volonté jeta la Pierre au sol sur lequel elle se brisa en mille morceaux. Diablo était revenu dans le royaume des Mortels. Bien qu’il ait été libéré de son emprisonnement, le Seigneur de la Terreur était trop affaibli par son long sommeil et il avait besoin d’une ancre vers notre monde. Une fois qu’il aurait trouvé un corps à posséder, il pourrait commencer à récupérer son immense pouvoir. Le démon chercha dans les âmes de la ville et décida de s’emparer de la plus forte d’entre elle, celle du roi Leoric.

Pendant de nombreux mois, le Roi Leoric combattit la présence qui troublait ses pensées et ses émotions. Sentant qu’il était possédé par un mal qu’il ne connaissait pas, il préféra caché son secret même à ses prêtres, espérant réussir à exorciser le mal par sa seule piété. Il se trompait. Dibalo s’empara de Leoric, brûlant toute vertue et tout honneur dans son âme. Lazarus lui aussi était tombé sous la coupe du démon, et restait toujours aux côtés de Leoric. Lazarus réussit à caché à l’Ordre de la Lumière les plans de son nouveau maître, en espérant que les pouvoirs du démon grandiraient discrètement, au sein même des serviteurs de Zakarum.

Les prêtres de Zakarum et les citoyens de Khanduras s’aperçurent des changements étranges qui se produisaient. Sa silhouette autrefois austère et fière devenait déformée et pitoyable. Leoric devenait de plus en plus instable, et faisait exécuter sur le champ ceux qui osaient discuter son autorité ou ses méthodes. Leoric envoya ses chevaliers dans d’autres villages, pour s’assurer leur obéissance. Les gens de Khanduras qui était autrefois fier de leur Roi, commencèrent à l’appeler le Roi Noir.

Poussé au bord de la folie par le Seigneur de la Terreur, Leoric s’aliénait sesplus proches amis et conseillers. Lachdanan, Capitaine des Chevaliers de l’Ordre de la Lumière et Champion de Zakarum essaya de comprendre la cause de la folie du Roi. Et à chaque fois, Lazarus réussissait à renvoyer Lachdanan et lui reprochait de mettre en doute les actions du Roi. La tension augmenta entre les deux hommes, jusqu’à ce que Lazarus accusa Lachadanan de trahison contre le Roi. Pour tous les Chevaliers et les Prêtres de la cour de Leoric, accusé Lachdanan de trahison était ridicule. Les motivations de Lachdanan étaient honorable et justes, et rapidement, tout le monde commença à douter de la raison du Roi.

La folie de Leoric devenait de plus en plus évidente tous les jours. Les conseillers de la cour commencèrent à flairer une trahison, et Lazarus, s’en apercevant, chercha à contenir la révolte. L’Archévêque réussit avec brio à faire croire à Leoric que le royaume de Westmarch complotait contre lui, cherchant à le renverser et à annexer le Khanduras. Leoric devint enragé et appela ses conseillers sur le champ. Manipulé par Lazarus, Leoric déclara la guerre au royaume de Westmarch.

Leoric ignora les avertissements et les récriminations de ses conseillers, et il ordonna à l’armée de Khanduras de faire une guerre à laquelle elle ne croyait pas. Lazarus ordonna à Lachdanan de conduire les Armées de Khanduras dans le Westmarch. Bien que Lachdanan soit contre cette guerre, il n’avait d’autres choix que d’obéir à son Roi. De nombreux prêtres et officiels furent envoyés dans des missions diplomatiques d’urgence. C’est ainsi que Lazarus réussit à se débarrasser de nombreux conseillers “gênants” en les envoyant à une mort presque certaine...


La Chute de Tristam

En l’absence de conseillers et de prêtres dangereux, Diablo était libre de prendre le contrôle total de l’âme de Leoric. Lorsque le Seigneur de la Terreur essaya de s’emparer du reste de l’âme de Leoric, il s’aperçut que le Roi le combattait encore. Bien que le contrôle qu’exerçait Diablo sur Leoric soit presque total, il savait que dans son état, il serait incapable de le posséder complètement tant qu’il resterait une once de volonté en Leoric. Il chercha donc un autre innocent à contrôler pour affirmer sa puissance.

Le démon abandonna le corps de Leoric, mais l’âme de ce dernier avait été tellement corrompue qu’il resta complètement fou. Diablo recommença à chercher un corps capable de lui servir, et en trouva un pratiquement à portée de main. Poussé par son maître, Lazarus kidnappa Albrecht, le fils unique de Leoric, et traîna l’enfant terrifié dans les méandres du labyrinthe. En inondant l’esprit sans défense de l’enfant avec de l’essence de terreur pure, Diablo prit facilement possession du jeune Albrecht.

La douleur et le feu déchira l’âme de l’enfant. Un rire hideux remplit sa tête et embrûma ses pensées. Paralysé par la peur, Albrecht sentit la présence de Diablo s’emparer de son esprit tandis qu’il coulait de plus en plus profondément dans l’Ombre. Diablo regarda les alentours à travers les yeux du jeune prince. Le démon était resté sur sa faim après l’échec de la possession de Leoric, mais les cauchemars de l’enfant étaient bien assez pour satisfaire son appétit. Diablo alla chercher profondément dans le subconscient d’Albrecht et libéra ses pires terreurs.

Albrecht vit, comme dans un rêve, des formes déformées et défigurées apparaître autour de lui. Des visages grimaçants de terreur dansaient autour de lui en scandant des obscénités. Tous les “monstres” qu’il avait imaginé ou qu’il avait cru voir devinrent soudainement très réels. Des monstres faits de roche vivante sortir des murs et saluèrent leur maître. Les anciens corps squelettiques des Horadrims sortirent de leurs cryptes et commencèrent à roder dans le labyrinthe. Tandis que la cacophonie de folie et de cauchemars assénaient le dernier coup à l’esprit déjà fragilisé d’Albrecht, les goules et les démons de son esprit surgirent comme des flèches et filèrent à toute allure le long des corridors toujours plus longs de son cauchemar.

Les anciennes catacombes des Horadrims étaient devenues un labyrinthe de Terreur pure. Les créatures imaginées par le garçon lui-même étaient maintenant bien réelles, grâce au pouvoir de Diablo. La terreur d’Albrecht prit une telle intensité que les frontières du plan des mortels commencèrent à se déchirer. Les Enfers pénétrèrent dans le monde des hommes et prirent racine dans le labyrinthe. Hors de l’espace et du temps, des créatures depuis longtemps oubliées furent attirer dans ce domaine en perpétuelle expansion. Le corps d’Albrecht, complètement possédé par Diablo, commença à se déformer. Le garçonnet grandit et ses yeux devinrent rouges tandis que des cottes traversaient sa chair. De grandes cornes jaillirent de son crâne tandis que Diablo modifiait le corps de l’enfant pour faire revivre son corps démoniaque. Enfoui profondément dans le labyrinthe, une puissance grandissante se préparait. Le moment venu, Diablo retournerait dans le monde des Mortels et libèrerait ses Frères Mephisto et Baal. Les Trois une fois réunis, ils pourraient de nouveau réclamer leur juste place en Enfer.


La Chute du Roi Noir

La Guerre qui opposa les armées du Westmarch et de Khanduras se termina en une véritable boucherie. Les armées de Khanduras en sous-effectif et désavantagées par les positions ennemies furent balayées, et Lachdanan rassembla les survivants et ordonna la retraite. Ils trouvèrent Tristam en ruines.

Le Roi Leoric, au plus fort de sa folie, devint enragé lorsqu’il apprit la disparition de son fils. Après avoir fouillé le village avec les quelques gardes qui lui restaient, Leoric décida que les habitants du village avaient enlevé son fils et caché quelque part. Bien que les villageois affirmèrent ne rien savoir de l’endroit où se trouvait le prince, Leoric était persuadé qu’ils avaient comploté contre lui, et qu’ils paieraient leur trahison.

Lorsque l’archévêque Lazarus disparut mystérieusement, le Roi Leoric n’eût plus personne à qui demander conseil. Vaincu par la douleur et la démence, Leoric fit exécuté de nombreux villageois pour haute trahison.

Quand Lachdanan revint avec les survivants de l’armée défaite, Leoric envoya ses quelques gardes les attaquer. Croyant que Lachdanan faisait parti de la conspiration ourdie contre lui, Leoric ordonna qu’il soit éliminé avec ses amis. Lachdanan réalisant que le Roi ne pouvait plus être sauvé donna l’ordre à ses troupes de se défendre. Lors de la bataille qui suivit, ils finirent par tous s’engouffrer dans le Monastère qui fût une fois de plus souillé. La victoire aigre-douce revint à Lachdanan, après que tous les gardes de Leoric aient été tués. Ils parvinrent à encercler le Roi dément dans son propre sanctuaire, et l’implorèrent de leur expliquer toutes les atrocités commises en son nom. Leoric leur cracha dessus, les maudit en disant qu’ils étaient des traîtres, contre la couronne et contre la Lumière.

Lachdanan avança doucement vers le Roi et tira avec regret son épée. Plein de rage et de déception, ayant perdu tout honneur, Lachdanan transperça le coeur noirci de son Roi. Le Roi il fût un temps plein de noblesse poussa un hurlement surnaturel, et alors que sa folie était à son comble, il les maudit tous une seconde fois. En faisant appel aux forces des ténèbres qu’il avait combattu toute sa vie, Leoric condamna Lachdanan et tous les autres à la damnation éternelle. En ce dernier moment, au coeur même du labyrinthe, ce fut la fin de ceux qui avaient été vertueux et honorables.


Le Règne de Diablo

Le Roi Noir était mort, tué par ses propres prêtres et chevaliers. Le jeune prince Albrecht n’avait pas été retrouvé et les fiers défenseurs du Khanduras n’étaient plus. Les habitants de Tristam regardèrent leur ville morte avec dégoût. Se sentant à la fois soulagés et responsables, ils réalisèrent bien vite que leurs ennuis ne faisaient que commencer. D’étranges lumières commencèrent à apparaître derrière les fenêtres noircies du Monastère. Des créatures difformes furent aperçues s’aventurant autour de la Cathédrale. Des cris horribles flottaient dans le vent, qui semblaient venir de très loin sous la terre. Il était évident qu’il se passait quelque chose de surnaturel dans ce lieu autrefois sacré...

Les voyageurs qui s’approchaient de Tristam se faisaient attaquer par des cavaliers encapuchonnés qui semblaient désormais maîtres des campagnes désertées. De nombreux villageois fuirent de Tristam, allant dans d’autres villes, d’autres royaumes, apeurés par un mal inconnu qui semblait se terrer dans les ombres qui les entouraient. Les quelques uns qui choisirent de rester ne s’aventurent que rarement dehors pendant la nuit. Et jamais ils ne s’approchent du Monastère maudit. On entend dans l’auberge de plus en plus d’histoires parlant de pauvres hères innocents qui ont été enlevés la nuit par des créatures cauchemardesques. Sans Roi, sans loi, sans armée pour les défendre, de nombreux villageois commencèrent à redouter que ces choses qui hantent le labyrinthe ne sortent les attaquer. L’archevêque Lazarus finit un jour par revenir, affirmant aux gens qu’il avait été capturé par le démon du labyrinthe. Parce que les villageois avaient un besoin terrible de réassurance, ils perdirent tout bon sens. Lazarus réussit à les transformer en une meute avide de sang. Leur rappelant que le Prince Albrecht aussi avait été enlevé, il réussit à persuader de nombreux hommes à le suivre dans le Monastère et à chercher l’enfant. Ils prirent des torches, et rapidement il y eu une lueur d’espoir qui flottât dans la nuit. Ils s’armèrent de pelles, de pioches et de faux, et ainsi équipés, ils n’hésitèrent pas à suivre le traître Lazarus droit dans la gueule du loup... droit dans la gueule de Diablo...

Seuls quelques uns d’entre eux réussirent à ressortir vivants du labyrinthe, et ils racontèrent ce qui s’était passé. Leurs blessures étaient terribles, et même le grand talent du guérisseur ne suffit pas à tous les sauver. Lorsque les histoires parlant de démons et de diables commencèrent à se répandre, une Terreur primaire, tenace s’empara de leurs coeurs. C’était une Terreur qu’aucun d’eux n’avait jamais expérimentée...

Loin dans les profondeurs du Monastère, Diablo se régalait de la peur des villageois. Il descendit doucement dans les ténèbres et s’apprêta à récupérer sa puissance perdue.

Il sourit dans les ténèbres protectrices, car il savait que l’heure de la victoire finale approchait à grands pas...

Nos partenaires : Materiel.net
Nombre de visites depuis la création du site Diablo III - JudgeHype : 43.519.448.
© Copyright 1998-2014 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.